Un article d’amis de Raviv’France

Pourquoi prier ? La question d’une génération assoiffée.

La prière : un sujet souvent incompris par nous les jeunes. Notre génération ne saisit pas son importance. Bien que la Bible en parle maintes fois, et non, pas seulement dans la première alliance, nous avons du mal à l’intégrer dans notre vie quotidienne.

Il faut dire que la plupart d’entre nous, jeunes français, avons grandi dans une église souvent séparée en deux catégories : ceux qui prient et ceux qui agissent.

Ce modèle ecclésial est en changement mais c’est ce que nous avons connu majoritairement. Les personnes plus âgées qui intercèdent et lisent beaucoup leur Bible, et puis les autres, ceux qui organisent les activités de l’église, ceux qui vont dans la rue, ou encore ceux qui organisent les « réunions de prière ». Ces réunions qui rassemblent nos chères « têtes blanches » comme on peut les appeler en France.

Parlons-en des cheveux blancs, on dit souvent qu’ils représentent la sagesse, non ? Nous oublions bien souvent que les personnes âgées sont sages.

Exode 20 :12 « Honore ton père et ta mère afin que tes jours soient prolongés sur la terre que l’Eternel, ton Dieu te donne » et Ephésiens 6 :2 « Honore ton père et ta mère, c’est le premier commandement avec une promesse » sont des versets clairs sur nos aînés et l’honneur que nous leur devons.

Nous n’avons que deux parents biologiques certes, mais nous avons des pères et des mères dans la foi. Dieu nous fait cette grâce : avoir des personnes au-dessus de nous pour nous conseiller et nous transmettre les perles qu’elles ont amassées au cours de leur vie. Et apparemment, si elles sont toutes attachées à la prière, c’est que c’est une perle, une perle précieuse.

Regardons ce que la Parole nous dit au sujet de la prière.

En hébreu, le verbe prier trouve une de ses racines primaires dans le mot « paga » (Contexte : Gen 23 :8) qui peut se traduire par : intercéder, rencontrer, toucher. La prière, plus qu’une demande à Dieu, serait donc ce qui nous permet de rencontrer Dieu, même de le toucher.

Yeshua lui-même priait, Luc 6 :12 nous dit qu’ « il alla prier sur la montagne et y passa toute la nuit ». Yeshua y accordait certainement de l’importance. Il comprenait l’essence de la prière : rencontrer le Père, le toucher. Rentrer en connexion avec Lui.

Depuis quelques années, j’expérimente une augmentation de ma soif pour Dieu. Je l’ai vécue, et je le vois aussi autour de moi, chez des amis, des connaissances, croyantes ou pas. Toutes sont à la recherche de relation, de connexion. Mais aucune des connexions ou relations que nous offre le monde ne comble cela, car cette soif est une soif spirituelle. Seul le Seigneur peut la combler.

Je me suis trouvée dans un stade entourée de milliers de personnes à Los Angeles qui priaient pour que le Réveil revienne aux Etats-Unis et se répande partout dans le monde. Je vous assure, vous ne passez pas 10 heures consécutives débout sous la pluie à prier si vous n’avez pas soif de Dieu dans votre vie. Une soif si grande que vous désirez que votre nation soit transformée. Vous priez, car lorsque vous priez, vous rencontrez le Père, le Fils et l’Esprit. Et quand vous les rencontrez, vous n’avez plus envie d’arrêter de prier. Vous voulez que votre vie, celle de votre famille, de vos amis, de votre nation soit transformée.

Le monde a soif et il cherche à boire. Jésus est la source qui nous abreuve de bien plus que de l’eau. Et quand nous prions nous touchons, nous rencontrons, nous buvons de cette eau.

Au cœur de la prière nous le rencontrons, nous apprenons à le connaître. La prière est une clé pour rencontrer et connaître la Trinité, une clé pour notre relation avec Dieu. Nous le prions car nous lui parlons et nous l’écoutons et plus nous prions, plus nous le connaissons.

Nous les jeunes, qui avons soif de plus, qui aimons l’adorer, qui aimons Sa présence : la prière est une clé. La clé c’est de Lui parler et de le laisser nous parler afin qu’Il étanche cette soif de vie. Il est la vie, alors passons du temps avec la Vie. Buvons à cette source en continuant à cultiver cette rencontre, cette intimité avec lui au travers de la prière. Cela en vue qu’Il grandisse et que nous diminuions, car c’est cela dont nous avons soif : de plus de lui, nous devons alors lui faire de la place.

Dans ces temps où le Seigneur nous dit qu’Il ramène le cœur des fils vers les pères, et le cœur des pères vers les fils, rencontrons premièrement le cœur du Père. Le rencontrer afin de comprendre Son amour pour nos pères et mères et Son amour pour nous, les fils et les filles.

Devenir une famille qui prie, qui passe du temps dans le cœur du Père avec Yeshua, et l’Esprit qui souffle en elle. Alors prions, cultivons cette intimité qui nous est offerte en Jésus, le seul Chemin vers le Père. Utilisons la clé que notre Sauveur a lui-même utilisée.

Par Salomé Barba

Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine les articles de Revive Israel.

Chaque semaine l'équipe de Revive Israel partage un court message, enseignement, article d'actualité, ne manquez pas une occasion d'être connecté avec ce qui se passe en Israël et dans les nations! 

Vous vous êtes enregistré avec succès

Share This