Par Laurent Marechal Un article d’amis de Raviv’France

Nous avons tous besoin d’une famille…

Le plan de Dieu pour l’homme n’a jamais été séparé de la notion de famille dans son cœur. Notre Dieu est amour et la famille en découle directement. Il nous a créés pour aimer et pour être aimé. Il n’y a pas de sensation plus cruelle que l’abandon ou la solitude. A contrario, l’amour et la certitude d’être accepté et désiré sont des sentiments inégalables. Quelle paix intérieure lorsque nous sommes reconnectés au cœur du Père et plus largement à Sa famille. Nous nous retrouvons dans la sécurité et la plénitude de son plan originel pour l’humanité. Il a désiré me racheter non seulement pour le salut de mon âme, mais au delà, pour que je puisse rejoindre Sa famille, Son cœur !

Il nous faut vivre en famille. Peut être devons-nous apprendre à vivre en famille du reste… Vivre comme un fils unique du royaume reste tellement incomplet ! Dieu nous veut comme Ses enfants, il nous rassemble sous ses ailes pour que nous y soyons en sécurité, frères et sœurs réunis. La parabole de la brebis perdue est une autre image magnifique du cœur du Père. Quel amour le berger porte pour la brebis manquante ! Son cœur est tellement déchiré pour un seul de ses enfants loin de Lui qu’Il ira jusqu’au bout du monde pour la retrouver et la ramener dans Sa famille. Quel Amour fou ! Il désire une famille complète, unie, c’est l’expression de la prière de Jésus dans Jean 17v21 :afin que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et comme je suis en toi, afin qu’eux aussi soient un en nous, pour que le monde croie que tu m’as envoyé. (Version LSG). Que nous puissions vibrer de cet amour les uns pour les autres et œuvrer à l’élargissement de Sa famille !

C’est la prière de Jésus, que nous soyons UN, mais nous ne pourrons pas arriver à cette unicité, terme plus exact qu’unité, sans voir et nous réjouir de la diversité du corps. Le modèle de la famille terrestre, la famille de sang, est un excellent modèle pour que nous puissions le comprendre et l’accepter. Vivre dans la famille de Dieu n’est pas un concept abstrait. Jésus vivait avec ses disciples, les premiers chrétiens vivaient ensemble, et partageaient leurs ressources, comme une famille. L’Eglise a vocation à être cette famille où chacun tisse des liens profonds, des relations de cœur, en toute vérité et amour. Que nous puissions vivre cette dimension du psaume 133 : Ah qu’il est doux pour des frères de demeurer ensemble !Avec notre communauté-famille, nous avons mis ce psaume en musique, vous pouvez l’écouter ici: Ah Qu’il est Doux

Dans une famille nous sommes en paix si nous comprenons que nous avons tous notre partition à jouer, il y a de la place pour tous dans cette famille là ! J’ai eu la grâce d’expérimenter à une modeste échelle cet élargissement du cœur pour accueillir ceux que le Seigneur plaçait sur ma route et je veux le vivre encore davantage ! C’est, somme toute, le message que Jésus nous laisse sur la croix lorsqu’il confie Marie à Jean (Jean 19v25-27 : Jésus, voyant sa mère, et près d’elle le disciple qu’il aimait, dit à sa mère : « Femme, voici ton fils. » Puis il dit au disciple : « Voici ta mère. » Et à partir de cette heure-là, le disciple la prit chez lui.)  Que nous puissions nous accueillir les uns les autres comme faisant partie de la même famille ! Comme Jean et Marie ont ouvert leurs cœurs afin de s’accueillir comme mère et fils. 

Il y a une paix qui se dégage lorsque nous arrivons à nous réjouir des dons de chacun sans les jalouser dans une famille. Alors qu’il en soit ainsi dans la famille du royaume de Dieu ! Que nous puissions vivre ensemble et nous aimer les uns les autres afin que le monde croit qu’un père à donné son fils unique pour retrouver tous ses enfants ! Que la France puisse recevoir cet Esprit d’adoption car au delà de notre famille proche, voir même de notre famille-église, les nations forment une grande famille, la famille du royaume de Dieu. Nous y sommes attendus ! C’est le temps de la France là aussi. Que nos cœurs s’élargissent, comme il est dit en Esaïe 54v2 : Elargis l’espace de ta tente. Qu’on déploie les couvertures de ta demeure : Ne retiens pas ! Allonge tes cordages, Et affermis tes pieux !Que notre cœur s’agrandisse donc pour accueillir nos frères et sœurs des nations !

Par Laurent Marechal

écouter de la musique de Laurent Marechal à: LM Musique notre sur Spotify

Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine les articles de Revive Israel.

Chaque semaine l'équipe de Revive Israel partage un court message, enseignement, article d'actualité, ne manquez pas une occasion d'être connecté avec ce qui se passe en Israël et dans les nations! 

Vous vous êtes enregistré avec succès

Share This