Mais, l’art, ça sert à quoi ?!

 

Et si nous commencions par une réflexion: Quelle est la différence entre ces deux textes ?

No1 : « Et l’Éternel Dieu fit germer du sol toute sorte d’arbres agréables à la vue, et bons à manger » Genèse 2 :9.

No2 : Le serpent dialogue avec Eve. « Et la femme vit que le fruit de l’arbre était bon à manger, et qu’il était agréable à la vue ». Genèse 3 :6.

Alors ? Qu’avez-vous remarqué ? Dans le premier texte, l’accent est mis d’abord sur l’esthétique, la beauté et ensuite sur l’utilité ou l’aspect nourricier. Pour Eve, c’est l’inverse. C’est comme si Dieu nous invite en premier à nous arrêter et nous dit « Admire ! Émerveille-toi ! » et ensuite Il nous dit « Nourris-toi ! Savoure ! » Dans notre nature humaine, et en particulier dans notre contexte de société de consommation et de productivité, nous avons tendance à chercher l’utile, le rentable et à vouloir nous nourrir vite sans prendre le temps de nous arrêter et d’admirer en premier. Nous avons quelque chose à redécouvrir dans le domaine de l’art. L’ennemi s’est emparé de ce dernier, il a tordu et volé l’héritage de l’art et de la beauté. Mais je crois fermement que Dieu est en train de restaurer ce domaine chez son peuple et de nous réapprendre que l’art et la beauté sont pour Sa gloire.

 

J’ai longtemps cru que l’art était inutile, superflu. En quoi la beauté est-elle importante ? N’est-elle pas superficielle ? Pourtant, dans la bible, il y a de nombreux exemples où l’art a un impact. Nous connaissons David qui apaisait Saül avec les sons de sa harpe. Il y a eu des batailles où les musiciens se tenaient devant l’armée et Dieu les a rendu victorieux (2 Chronique 20 :21). Il y a eu des actes prophétiques qui ressemblent fortement à des performances artistiques. Pour les décorateurs d’intérieurs, nous pouvons parler de la beauté qui se trouvait dans le tabernacle ou dans le temple. Les habits des prêtres étaient dignes des plus grands couturiers. Les conteurs ou cinéastes peuvent s’inspirer de Jésus qui imageait ses enseignements de paraboles. Bref, la bible regorge de créativité et d’exemples où l’art est un instrument de communication entre Dieu et nous. Ce n’est pas anodin ! L’art touche au-delà de l’intellectuel, il touche au cœur, à l’âme, à l’esprit.

 

Revenons à Genèse 2 : 9. Ce passage révèle une des facettes de la nature de Dieu : son désir se promener avec nous dans son jardin et de nous montrer ce qu’Il a créé de beau ! Juste parce que c’est beau ! Cela fait partie de l’intimité et de la relation que Dieu aspire à vivre avec nous. À partir de cette intimité, Dieu nous confie des sons, des images, des mouvements, des saveurs du Royaume qu’Il nous invite à exprimer sur terre. L’art n’est pas utile en soi. L’art sert à glorifier Dieu et il est une invitation à Le rencontrer et à L’adorer.

 

En lisant Genèse 2 :9, je vois comme dans un film où la scène est accélérée. La graine est plantée en terre, les racines se développent, l’arbre grandit, il se pare de fleurs et finalement, il donne du fruit. Ce processus est le même dans nos vies spirituelles. Nous ne pouvons pas porter de fruits sans les racines et sans les fleurs. Pour moi, l’étape « agréable à la vue », c’est l’étape des fleurs et celle-ci concerne spécialement les artistes. Les fleurs symbolisent la beauté, la fragilité, la vulnérabilité et portent en elle l’espérance que l’arbre portera du fruit. Alors en tant qu’artistes, ne portons pas des fruits, mais portons des fleurs ! Soyons vulnérables et à l’écoute de notre Roi ! Comme les fleurs, portons Ses parfums et les couleurs de son Royaume ! Et ayons la foi que le Saint-Esprit fera son œuvre pour que notre travail porte du fruit en sa saison.

 

L’appel que Dieu fait aux artistes, c’est de construire un tabernacle spirituel, des œuvres qui permettent un temps de rencontre avec Dieu. Je viens de terminer de lire le livre d’Exode et je suis touchée de voir le nombre de chapitres consacrés à la description de la construction du tabernacle. Dieu décrit précisément les plans, les matériaux, les dimensions, les couleurs. S’Il est si précis, c’est que ces choses sont importantes pour Lui. Dieu a choisi et équipé un artiste,Betsaleel,et Il lui donne un assistant, Oholiab, pour l’aider à créer et à diriger les travaux. Dieu les « remplit de son Esprit, de sagesse, d’intelligence et de savoir pour toutes sortes d’ouvrages » (Exodes 31 :3). Je suis convaincue que Dieu appelle et équipe des artistes aujourd’hui pour continuer ce mandat donné à Betsaleel, des artistes qui créent toutes sortes d’oeuvres, dans tous les domaines artistiques. Et au travers de ces œuvres, Dieu est glorifié et Il vient nous rencontrer.

Par Floriane Billaud

—Autres Articles en Cours—

Abonnez-vous à notre newsletter

Joignez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

Vous vous êtes enregistré avec succès

Share This