Un seul Roi de nos cœurs

 

« Alors [Jésus] prit des cordes, en fit un fouet, et chassa [tous les marchands] de l’enceinte sacrée avec les brebis et les boeufs ; il jeta par terre l’argent des changeurs et renversa leurs comptoirs, puis il dit aux marchands de pigeons : Otez cela d’ici ! C’est la maison de mon Père. N’en faites pas une maison de commerce » Jean 2 :15-16.

 

C’est cette vision que Dieu me montra quand je lui demandais comment Il désirait toucher ma vie.

 

Cette histoire n’est pas évidente à comprendre. Le même Jésus qui nous dit de tendre l’autre joue, qui semble défendre un certain pacifisme, renverse les tables des marchands, allant jusqu’à utiliser un fouet pour les chasser. Pourtant, ces actes révèlent une vérité plus grande : la volonté de Dieu de purifier Son temple.

Paul, dans la deuxième épître aux Corinthiens écrit : « Quel rapport peut-il y avoir entre le temple de Dieu et les idoles ? En effet, vous êtes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l’a dit : J’habiterai et je marcherai au milieu d’eux ; je serai leur Dieu et ils seront mon peuple » (2 Cor 16).

C’est la nouvelle alliance : Dieu nous choisit comme demeure.  Nous sommes le Temple. Un Temple que Dieu désire saint, pure, consacré.

En m’imaginant alors à nouveau cette scène de Jésus plein de zèle, je commence à voir Son amour, Sa passion, Sa jalousie pour notre vie.

Et si le Seigneur était réellement jaloux d’avoir la première place dans notre cœur jusqu’à ce que tous les autres dieux soient détruits ?

Et s’Il ne nous laissait pas l’opportunité de vivre avec des idoles ? De vivre avec des passions qui ne sont pas siennes ?  Et si le but était réellement qu’Il nous possède entièrement..?

 

***

Devant chez moi aujourd’hui, les jardiniers sont venus tailler notre platane. Le mois de février est la période idéale en Suisse pour émonder les arbres. En observant cela, je repense à un passage de l’Evangile de Jean.

 

Jésus est réuni avec ses disciples une dernière fois avant sa crucifixion. Il leur donne alors cet enseignement :

 « Je suis le vrai cep, et mon Père est le vigneron.

Tout sarment qui est en moi et qui ne porte pas de fruit, il le retranche; et tout sarment qui porte du fruit, il l’émonde, afin qu’il porte encore plus de fruit. Déjà vous êtes purs, à cause de la parole que je vous ai annoncée » Jean 15 :1-2.

 

Le but d’un vigneron est de produire du raisin qu’il transformera en vin ! Pour obtenir du raisin de qualité, il doit tailler la vigne chaque année. La taille se passe généralement en hiver, alors que les feuilles sont tombées et que la sève est redescendue. Elle sert à limiter la croissance de la vigne, qui a la capacité de grandir très rapidement mais qui ne porte pas du bon fruit si elle est trop étendue. Grâce à l’émondage, le raisin sera plus gros et de meilleure qualité.

Nous sommes les sarments et le Père est le vigneron. Il nous purifie afin que nous portions plus de fruits !  Mieux encore, ce fruit servira à faire du vin ! Le vin de Sa présence, de l’intimité avec Lui.

Nous avons besoin de Sa purification : qu’Il coupe ce qui est mort, qu’Il chasse les marchands. Car nous avons besoin qu’Il soit le seul Roi de nos cœurs. C’est ainsi que nos vies Lui rendront gloire, lorsqu’Il aura toute notre affection.

 -Par Ama B.

 

 

 

Inscrivez-vous pour recevoir chaque semaine les articles de Revive Israel.

Chaque semaine l'équipe de Revive Israel partage un court message, enseignement, article d'actualité, ne manquez pas une occasion d'être connecté avec ce qui se passe en Israël et dans les nations! 

Vous vous êtes enregistré avec succès

Share This