Apôtre, Prophète et les autres ministères:
Que font-ils?

 

Je me rappelle la première fois que je suis allé dans une église charismatique, j’avais 9 ans. Je me souviens de beaucoup de gens qui tombaient sur le sol, qui parlaient en langues et d’autres choses se passaient. Pendant cette réunion, des paroles prophétiques furent libérées et l’enseignement amenait les gens à venir à l’autel pour être sauvés. Mon église avait une profonde comprehension de “l’équipe des 5 ministères” (5 Fold-Team). C’était puissant.

 

Cependant, j’ai aussi vu le côté sombre de ce genre de manifestations quand les leaders se levaient et se proclamaient eux-mêmes “les Oints de Dieu” (pour en savoir plus, lire (Ne Touchez Pas a L’Oint du Seigneur). Ils devenaient alors les seuls à entendre Dieu pour votre vie et à prendre des directions pour l’église. Ce n’est ni bien ni sain. La Bible parle des 5 ministères comme d’une équipe qui est là pour équiper et libérer les membres du Corps de Christ dans son appel à partager et à proclamer la Bonne Nouvelle.

 

Il y a tellement de confusion qui entoure les 5 ministères dont parle Eph. 4:11 qu’il est bien de rappeler leurs rôles et l’autorité que chacun porte. Paul utilisait des mots grecs usuels qui aidaient les gens à comprendre les rôles de chacun. Cependant, cette langue ne signifie pas la même chose pour nous et nous devons donc l’expliquer d’une manière simple, tout comme Paul le faisait. Chaque don est complémentaire aux forces et aux faiblesses de l’autre. Aucun don n’a l’autorité suprême, et l’un n’est pas mieux que l’autre.

 

Quel est le rôle des cinq ministères et quel est leur objectif ?

 

« Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints en vue de l’œuvre du ministère et de l’édification du corps de Christ, jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ » -Eph. 4,13

 

Les fonctions des 5 ministères comme fondation de l’Eglise. Ce sont des leaders au service de l’église : ils sont là pour soutenir le reste du Corps. Dans Luc 22, Jésus parle de la différence entre le leadership du Royaume des Cieux et le leadership que l’on retrouve sur Terre. Serviteurs vs dictateurs. La fonction des cinq ministères devrait être le plus haut niveau de ceux qui servent humblement le Corps car c’est la base/fondation.

 

1-    La fonction de l’apôtre

 

En tant que chrétiens, nous avons tendance à appeler “pasteur” tous ceux qui travaillent pour l’Eglise. Mais avez-vous remarqué que certains pasteurs ont plus de facilités à établir de nouvelles choses, à créer un réseau et à assembler des ressources à étendre, créant des liens entre leaders pour innover ?

 

Apôtre signifie simplement “celui envoyé avec des ordres”. Il y a ici un mot-clé : “fondation”, mais aussi “envoyé”. Leurs vies et leurs passions sont toujours en mouvement pour le Corps de Christ. Comme c’est leur fonction, ils sont axés sur l’extérieur. Ils veulent implanter l’Eglise dans de nouveaux lieux et mettre en place le gouvernement de l’église. Ils ne sont pas eux-mêmes le gouvernement mais une partie, et aide spécifiquement à mettre en place une structure et une vision saine. (Titus 1:5)

 

Quand on regarde la vie de Paul, on voit qu’il établissait le travail de l’Evangile dans de nouveaux lieux de façon constante. Il s’assurait aussi que les ressources de l’église aille à ceux qui en avaient vraiment besoin. (Actes 4:35, 2 Cor. 8:14)

 

Le danger de tous ces dons, c’est que les personnes qui les possèdent peuvent tomber dans un esprit de contrôle – et ceci est d’autant plus vrai pour les apôtres. On peut trouver un exemple extrême dans 3 Jean : Diotrèphe, une figure apostolique, est “tombé” dans ce travers et est devenu un dictateur qui voulait tout contrôler. Ca représente en soi-même une forme de “seigneurie”, ce qui est totalement opposé au leadership-serviteur. (Luc 22:24-27)

 

 

2-    La fonction prophétique

 

 

L’image du “prophète”  est celle du jugement! “Envoie Ton feu sur tous les pécheurs , ô Seigneur!!!”

Mais est-ce vraiment le cas quand il s’agit des prophètes ?

 

Pour certaines raisons, en tant que chrétiens, avons tout groupé dans l’église sous le terme de “pasteur”. Encore une fois, avez-vous remarqué qu’il y a des personnes à l’église qui aiment prier, louer et intercéder ? C’est tout ce qu’ils veulent faire. Ils vivent des instants surnaturels d’adoration et de louange, toujours en train d’attendre et d’écouter dans la prière des messages et des révélations venant de Dieu. Ils se plaignent souvent que la louange ne dure pas suffisamment longtemps. Ils loueraient pendant 3-6 heures s’ils le pouvaient.

 

Ainsi, la fonction de prophète n’est souvent pas très compliquée. Il s’agit d’adorer et d’intercéder, entendre la Parole de Dieu maintenant et être dans Sa Présence. Ils cherchent des Ils cherchent des stratégies et des percées divines dans l’Esprit en adorant et en priant. Ils ont le rôle d’être axé sur l’aspect ascendant de l’Eglise. (relation verticale avec Dieu)

 

Le danger du rôle de prophète, c’est qu’ils peuvent se perdre dans le surnaturel. A cause des revelation, le prophète peut devenir arrogant et se séparer des autres membres de l’église car ceux-ci ne comprennent pas ou n’ont pas les mêmes “révélations”.

 

Paul en parle dans 2 Corinthiens 12:7-10.  Parce que Paul a reçu une grande révélation surnaturelle, Dieu lui a mis une épine dans la chair afin qu’il reste humble.

 

3-    Le rôle de l’évangéliste

 

L’évangéliste n’est pas quelqu’un qui aimer ester à l’église. Comme les apôtres, ils sont très axés sur l’extérieur, et bien plus encore. Ils sont appelés à toucher/tendre la main à ceux qui sont perdus et à proclamer la Bonne Nouvelle à de nouveaux groupes de gens. Il est facile pour eux de se faire des amis parmi ceux qui ne croient pas en Jésus et n’ont pas peur d’aller vers les gens les moins recommandables et d’être des lumières pour le message de Christ. Ces personnes vont prier pour vous dans un bar ou dans le metro. Ils voient souvent beaucoup de miracles car ils vont et prêchent l’évangile.

 

Cependant, le danger pour eux réside dans le fait d’être indépendant. Acause de leur amour pour les perdus, ils peuvent se “déconnecter” du reste du Corps. Cela peut conduire à différents problems pour l’évangéliste et l’un d’eux est de tomber dans le péché et d’apporter de mauvais enseignements (erreur théologique). Beaucoup d’évangélistes ne comprennent pas l’importance de se rassembler en une communauté pour se ressourcer avant de retourner témoigner dans les rues.

 

4-    Le rôle d’un pasteur

 

Les pasteurs sont aimés. Le mot pasteur  signifie tout simplement “celui qui garde le troupeau”. Ils ont le don le plus accepté des cinq ministères. Le mot-clé pour les pasteurs est “communauté et troupeau”. Il s’agit de relations et de restauration. Les pasteurs détestent voir des conflits et de la douleur; Ils veulent apporter des solutions à la situation et créer un lieu sûr pour que les gens viennent et grandissent dans leur relation avec Dieu.Les pasteurs sont heureux quand tout le monde avancent et vont de l’avant. Ils possèdent le don le plus axé vers l’intérieur alors que les évangélistes ont le don le plus axé vers l’extérieur.

 

Comme tous les autres rôles, celui du pasteur implique un danger également. Ils peuvent être piégés dans l’humanisme. On peut prendre comme exemple le fait d’ignorer le péché dans l’Eglise. Certains pasteurs ne vont pas prendre position contre le péché sexuel ou d’autres compromis moraux  si cela les aide à garder une certaine harmonie et la paix dans les relations les uns avec les autres. Les pasteurs détestent les conflits. Ils n’aiment pas non plus prendre des risques car ils peuvent ainsi causer des conflits et du stress aux members de l’église. Ils peuvent ainsi gêner la croissance de l’église car c’est une fonction centrée sur soi-même, vers l’intérieur de l’église.

 

5-    Le rôle de l’enseignant

 

Un enseignant aime profondément étudier la Bible, les mots, les racines grecques, le contexte historiques, etc. Nous avons tous rencontré un professeur qui aime expliquer quelque chose dans les moindres details. Ce don est vraiment une  grande aide et équilibre les autres dons. C’est une fonction des 5 Ministères orientée vers l’intérieur. Ca l’est moins que la fonction du pasteur car elle est aussi utilisée pour defender la foi.

 

Les enseignants pourraient être décrit ainsi “règles, méthodes et education”. Un enseignant veut toujours de la constance et de la régularité.

 

Un enseignant aide à comprendre la Parole de Dieu. Il va apporter un enseignement solide. Il peut prendre des choses compliquées et les rendre plus simples et plus “digestes”. Ils créent des outils pour aider les 5 ministères à enseigner aux autres comment vivre leur foi. Le rôle de l’enseignant aide aussi à donner un contexte biblique à ce qui arrive aujourd’hui.

 

Pierre en donne un bon exemple dans Actes 2 quand il cite le livre de Joël pour expliquer la nouvelle façon dont se répand le Saint Esprit sur tous les hommes et toutes les femmes.

 

Le danger, pour l’enseignant, est de tomber dans le légalisme. Un enseignant veut que les choses soient noires ou blanches, sans zone de gris. Alors, quand quelque chose ne va pas dans leur boite théologique oust différente de leur comprehension, ils peuvent être rapides à nommer ces choses-là d’hérétiques ou d’erreurs.

 

Les gens en general n’aiment pas changer. Le pasteur et l’enseignant sont ceux qui résistent le plus au changement car ils créent de la stabilité dans l’Eglise. Toutefois, un enseignant aime les règle et tout ce qui est en dehors des règles est un échec. Les enseignants peuvent avoir du mal avec le concept de “grâce” et être plus concentré sur les règles que sur le coeur. Vous pourriez dire : “Ils sont la logique des coeurs des pasteurs”. Cependant, être seulement logique sans avoir de coeur est dangereux.

 

 

Le rôle de l’équipe :

 

Le don des 5 Ministères a été créé par Christ pour équiper l’Eglise. Cela ne doit pas être compris et ça ne peut pas marcher en dehors de l’équipe et du leadership-serviteur (au service de l’Eglise). Ils s’assurent ensemble que le message de l’évangile et du Royaume des Cieux continue de grandir. Dieu a créé chacun d’eux de sorte qu’ils ont besoin de l’un et de l’autre afin qu’il ne soit jamais question de position ou de titre, mais de la gloire de Dieu révélée au travers d’un amour mutual et une soumission de chacun envers l’autre.

 

Les 5 ministères ne peuvent travailler ensemble que quand il y a, à la base, des serviteurs qui s’aiment et se servent les uns les autres dans un respect mutuel et qui partage une certaine responsabilité. Chacun aide l’autre à atteindre le but que Dieu leur a donné.

 

-Par Alain Lopez et Peter May

Abonnez-vous à notre newsletter

Joignez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

Vous vous êtes enregistré avec succès

Share This